Traitement et qualité de l’eau du robinet 

Retour aux conseils

Nous apprécions tous d’avoir de l’eau qui coule lorsque nous ouvrons un robinet, une eau bien entendu potable et distribuée en permanence dans nos foyers.

Pourtant, bénéficier d’une eau du robinet de qualité nécessite un travail important en amont ainsi que beaucoup de contrôles à toutes les étapes de sa production : de la source, qu’elle soit de surface ou sous-terraine, jusqu’à nos habitations où elle sera consommée.

Vous voulez en savoir plus sur la production de l’eau du robinet ? Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir à son sujet.

Eau potable et eau du robinet

La plupart des usagers de l’eau ne savent pas d’où vient l’eau qui coule de leur robinet. Ils ne savent le plus souvent pas où celle-ci est prélevée, ni quels traitements et contrôles l’eau naturelle doit subir avant de pouvoir être consommée.  

Selon le Centre d'Information de l'Eau, deux idées reçues sont particulièrement tenaces :

73% des français imaginent qu’il y a de l’eau potable à l’état naturel 

C’est faux. L’eau du robinet n’est pas simplement canalisée à la source et directement transportée dans les foyers. Elle subit de nombreux traitements et contrôles avant qu’elle soit considérée comme propre à la consommation. 

47% des français pensent que les eaux usées sont retraitées pour en faire de l’eau potable

C’est également faux. Le circuit de captation et traitement de l’eau, et le circuit d’assainissement des eaux usées sont deux réseaux totalement distincts. Pour en savoir plus sur le traitement des eaux usées, vous pouvez consulter notre article : "Assainissement : tout ce que vous devez savoir"

 

Rendre l’eau potable est un processus complexe qui nécessite un équipement technologique spécifique : aujourd’hui, c’est presque 60% de la population mondiale qui n’a pas accès à une eau potable qu’elle peut consommer sans courir le risque de tomber malade.

Quels sont les critères d’une eau potable ?

Pour qu’une eau puisse être considérée, en France, comme propre à la consommation, il faut qu’elle réponde à différents critères de qualité. Au nombre de 63, ils portent notamment sur :

La qualité microbiologique 

Une eau potable ne doit pas contenir de parasites, de virus ou de bactéries pathogènes pour être consommable.

La qualité chimique

Les substances chimiques dont on peut trouver des traces dans les eaux font l’objet de normes très sévères dès qu’il s’agit d’eau potable. Si leur présence peut être tolérée, des seuils extrêmement bas ont été fixés par les autorités de santé au delà desquels l’eau n’est plus propre à la consommation. Il s’agit par exemple des nitrates, du fluor, ou encore du plomb ou di chrome.

La qualité physique et gustative

Pour qu’une eau puisse être considérée comme potable, il faut également qu’elle corresponde à des critères physiques et gustatifs. Ainsi, l’eau doit être limpide, claire, aérée et ne doit présenter ni saveur ni odeur désagréable.

Les 7 étapes du traitement de l’eau

De la captation en milieu naturel à notre robinet, l’eau subit différentes étapes de traitement, effectuées en usine de traitement de l’eau. Objectif : supprimer tous les éléments indésirables pour qu’elle puisse être bue sans danger pour la santé.

Le dégrillage

Dès sa captation, l’eau est acheminée à travers des grilles qui retiennent les corps flottants ainsi que les déchets volumineux.

Le tamisage

L’eau passe au travers d’une deuxième étape de filtrage où, à travers des tamis, elle est débarrassée des déchets plus petits.

La clarification

Cette étape permet d’obtenir une eau limpide en la débarrassant des matières en suspension qu’elle contient via un procédé chimique appelé « floculation », permettant le regroupement de ces particules.

La décantation

L’eau est ensuite envoyée dans des bassins où les particules plus lourdes toujours présentes se déposeront progressivement dans le fond.

La filtration

L’eau est ensuite envoyée dans des bassins filtrants afin de la débarrasser de ses dernières particules. Cette ultime filtration peut se faire soit sur lit de sable, soit sur des charbons actifs, soit, de plus en plus fréquemment, sur des membranes, c’est  à dire une toile micro-perforée.   

L’ozonation

Une fois épurée de toutes ses particules, l’eau est stérilisée à l’ozone, qui a pour propriété d’oxyder les pollutions qui pourraient y être dissoutes, et d’éliminer l’ensemble des micro-organismes dangereux.

La chloration

Enfin, l’ajout de chlore permet la destruction des dernières bactéries et maintient une qualité optimale tout au long du parcours de l’eau dans les canalisations.

 

A la suite de ces 7 étapes, l’eau peut être considérée comme potable, sous réserve des résultats des multiples contrôles organisés par le ministère de la santé qu’elle devra encore régulièrement subir tout au long de sa distribution.  

Comment améliorer la qualité de l’eau du robinet chez soi ?

Les français constatent parfois un goût plus prononcé de leur eau du robinet, ou encore de sa dureté, notamment en raison de la teneur en sels minéraux qui peut varier d’une commune à l’autre. Même si elle est propre à la consommation, l’eau du robinet est ainsi souvent boudée, au profit des eaux en bouteille.

 

Avec ces deux astuces, vous améliorerez sensiblement la dureté et la qualité gustative de votre eau.

 

  • Pour la dureté de l’eau, c’est à dire sa teneur en calcaire et sels minéraux, installez un adoucisseur d'eau dans votre logement. Un adoucisseur d’eau requiert un entretien spécifique, et risque d’altérer la qualité gustative de votre eau. Attention, donc, à veiller à la teneur de votre eau en sels minéraux.
  • Pour la qualité gustative de votre eau, rien de plus simple : mettez-la en bouteille puis placez le tout au réfrigérateur ! L’action du froid va éliminer les éventuelles saveurs gênantes, rendant votre eau agréable à consommer.

L’eau du robinet est jusqu’à 200 fois moins chère que l’eau en bouteille, puisque son prix moyen au litre est estimé, selon l’INSEE, à 0,34 centimes d’euros le litre. Boire 1,5 litres d’eau du robinet par jour revient à 2€ par an et par personne !

 

Vous n’avez désormais plus aucune excuse pour ne pas consommer l’eau du robinet !

Retour aux conseils
Ces sujets peuvent également vous intéresser :
  • Jardin extérieur
    15 bons tuyaux pour économiser l’eau dans votre jardin

    Il est possible de concevoir son jardin pour qu'il soit économe en eau. HomeServe vous donne ses bons tuyaux !

  • Cuisine - Salle de bain
    Installer un mousseur sur un robinet

    Afin de réduire votre consommation d'eau vous voulez installer un mousseur hydro-économe ? Suivez notre tuto en 5 étapes !

  • Réduire sa facture d'eau
    Economiser l'eau du robinet

    Vous souhaitez économiser l’eau du robinet ? Notre expert HomeServe vous donne ses conseils pour faire des économies !