Installer un récupérateur d'eau de pluie

Retour aux conseils

Saviez-vous que la récupération de l’eau de pluie est actuellement en plein essor ? C’est en effet une démarche à la fois économique et écologique.

Non seulement cette eau, littéralement tombée du ciel, est totalement gratuite, ce qui vous permettra de réduire sensiblement votre facture d’eau, mais la récupération de l’eau de pluie vous permettra en outre d’arrêter d’utiliser de l’eau potable inutilement. A notre époque, où la prise de conscience des enjeux écologiques autour de l’eau est de plus en plus forte, cette démarche est un geste positif pour la sauvegarde de notre belle planète. 

Mais comment faire pour récupérer l’eau de pluie ? HomeServe vous conseille sur les solutions qui s’offrent à vous.

Les avantages de la collecte de l'eau de pluie

Des avantages pour la planète

Saviez-vous que la consommation moyenne d’une famille française est de 150 m3 d'eau par an, soit environ 150 litres d'eau potable par personne et par jour, et que 93%  de cette eau étaient consacrés à un usage non alimentaire (source : Association UFC Que choisir) ?  Ainsi :

  • 30% sont utilisés pour notre hygiène
  • 12% pour le lavage du linge ou de la vaisselle
  • plus de 50% pour l’arrosage du jardin.

Bref, en utilisant de l’eau de pluie pour des usages non alimentaires (arrosage du jardin, lavage des voitures, etc.), ce sont jusqu’à 75m3 qu’il vous serait possible d’économiser sur votre consommation d’eau potable ! 

Avantages pour votre facture d'eau

Sachant que le m3 d'eau vaut actuellement en moyenne selon les régions 5€, et que ce prix augmente annuellement de 10%, récupérer l’eau de pluie est aussi pour les foyers un véritable enjeu économique. En effet, les systèmes de collecte les plus performants permettent de vous faire économiser plus de 50% de votre consommation annuelle, soit en moyenne jusqu’à 375€ !

Plutôt que l’eau du robinet, vous allez en effet pouvoir utiliser l’eau de pluie pour :

  • arroser votre jardin
  • laver la voiture
  • l’entretien extérieur de votre maison
  • pallier aux problèmes de restriction d'eau lors de la période estivale

Comment récupérer l'eau de pluie ? 

Selon vous, quelle est la zone de récupération de l'eau privilégiée ? Ce sont les toits car on estime qu’un toit de 100m² peut collecter en moyenne 30000 litres d'eau de pluie par an, chiffre qui varie en fonction des régions selon le volume de précipitations.

La récupération de l’eau de pluie qui s’écoule des toitures est vraiment très facile.

Il suffit que vous ayez suffisamment de terrain pour installer une cuve de récupération qui sera enterrée dans votre jardin, ainsi qu’une pompe pour pouvoir utiliser cette eau. L’eau qui s’écoule du toit est ainsi canalisée dans votre gouttière, puis collectée dans cette cuve.

Sur le marché, vous trouverez plusieurs solutions pour la collecte de l'eau de pluie, avec des cuves disposant de différentes contenances (jusqu’à 1000 litres).

La solution de la cuve enterrée, si elle est esthétique, est également la plus chère, puisqu’il vous faudra, en plus du prix de la cuve et de la pompe (entre 1000 et 1500€), prévoir le budget pour la faire enterrer.

Heureusement, il existe des alternatives plus simples, et qui vous reviendront beaucoup moins cher.

Un récupérateur d’eau de pluie sous une gouttière

Afin d’éviter d'avoir à enterrer dans le sol une grande citerne de récupération (en polyéthylène ou en béton), un système de canalisation, ainsi qu’une pompe, vous pouvez également placer un récupérateur directement sous une gouttière.

En moyenne, on peut récupérer 600 litres d'eau de pluie par an et par mètre carré de toiture.

Pour choisir la taille de votre cuve, rien de plus simple ! Il faut d’une part évaluer vos besoins, et d’autre part savoir quelle quantité d’eau il est possible de récupérer sur votre toit. Moins les précipitations sont importantes dans votre région, plus il vous faudra prévoir une cuve de grande contenance, car vos besoins en stockage seront plus importants.

Pour vos besoins en eau, notamment pour votre jardin, on les évalue en moyenne à 17 litres par m2 par jour.

Concernant l’esthétique des cuves, vous n’avez que l’embarras du choix ! Il en existe en bois ou en polyéthylène, des rondes ou rectangulaires, et même des cuves en forme de jarre ou de rocher qui se fondront complètement dans votre jardin. Leur capacité varie entre 200 et 1000 litres.

Vous commencerez à trouver des solutions de récupération d’eau à partir de 80 € pour les systèmes les plus simples, jusqu’à 2000 € pour les plus sophistiqués (présence d’une pompe, etc…) et les plus volumineux.

Quelques astuces pour l’installation de votre récupérateur

  • Pour mieux camoufler votre cuve, plantez autour des plantes grimpantes.
  • Placez votre cuve légèrement en hauteur : vous pourrez utiliser son eau jusqu’à la dernière goutte !
  • Installez une grille entre le récupérateur et la cuve : vous éviterez de collecter également les feuilles mortes et les débris.
  • Vidangez votre cuve en hiver pour éviter que l’eau ne gèle et qu’elle soit endommagée.

Ce que vous devez savoir 

  • Aucun produit antigel, et donc toxique, ne doit être utilisé dans la cuve de stockage.
  • Ne récupérez pas l’eau de pluie d’un toit contenant de l’amiante ou recouvert de toile goudronnée.
  • Vous n’avez pas le droit de raccorder, même temporairement, votre installation au réseau d’eau potable, pour des raisons sanitaires. Vous ne pourrez donc utiliser cette eau dans votre logement.
  • Il existe de nombreuses aides financières pour les particuliers ou les entreprises désirant s’équiper d’une installation de récupération d’eau de pluie. Un crédit d’impôt a notamment été mis en place pour aider l’installation des systèmes de récupération d’eaux pluviales, plafonné à 25%, soit au maximum 8000€ si vous êtes seul et le double si vous êtes en couple.
  • Des aides supplémentaires ont parfois été mises en place dans certaines communes. Pour en savoir plus, consultez http://vosdroits.service-public.fr/ ou rapprochez vous de votre mairie pour savoir si un dispositif particulier y a été instauré.

 

La récupération de l’eau de pluie ne présente décidément que des avantages : imaginez toutes les économies qu’il est possible de réaliser ! 

Retour aux conseils
Ces sujets peuvent également vous intéresser :
  • Canalisations
    Remboursement perte d’eau – Loi Warsmann

    Depuis le 1er juillet 2013, la Loi Warsmann protège les consommateurs contre les factures d’eau trop importantes suite à une perte d’eau.

  • Réduire sa facture d'eau
    Economiser l'eau du robinet

    Vous souhaitez économiser l’eau du robinet ? Notre expert HomeServe vous donne ses conseils pour faire des économies !

  • Jardin extérieur
    15 bons tuyaux pour économiser l’eau dans votre jardin

    Il est possible de concevoir son jardin pour qu'il soit économe en eau. HomeServe vous donne ses bons tuyaux !