Potirons et cucurbitacées

Retour aux conseils

Potirons, citrouilles, potimarrons, courges butternut, courges spaghettis, pâtissons... Quand arrive l'automne, ces délicieuses cucurbitacées reviennent sur les étals des maraîchers, ajoutant une touche de gaieté par leurs formes variées, leurs tailles surprenantes et leurs couleurs.  

Plus connues sous le nom de courges, ces plantes restent relativement méconnues, tant les variétés et les espèces sont nombreuses. Elles méritent pourtant qu'on s'y intéresse : faciles à cuisiner et très savoureuses, les courges ont également de nombreuses vertus pour la santé.

Envie d'en savoir plus sur les potirons et cucurbitacées qui vont s’inviter dans vos assiettes cet automne ? Voici un tour d’horizon avec notre expert jardinage HomeServe ! 

Potirons et cucurbitacées : un brin d'histoire

Les courges font partie de la famille des Cucurbita, et sont originaires du Mexique, de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud. Leur domestication, qui remonte à plus de 10 000 ans, en fait l'une des premières plantes mises en culture par l'homme.

A cette lointaine époque, les Amérindiens consommaient plutôt ses graines que la chair du fruit qui n'était pas comestible du fait de sa forte amertume et même parfois de sa toxicité. C'est avec l'arrivée des conquérants espagnols que les courges ont rejoint les habitudes alimentaires des Européens, suite notamment à diverses hybridations.

Les différents types de courges

Les courges sont des plantes à tiges rampantes. Parmi celles-ci, on en distingue deux types :

  • les "courges d'été" comme la courgette, qui est cueillie avant maturité et ne se conserve que quelques jours ;
  • les "courges d'hiver" où on peut retrouver les potirons, citrouilles, potimarrons, pâtissons, patidoux, etc. Elles peuvent, non découpées, se conserver plusieurs semaines sans aucun problème.

Ces fruits (car il s'agit en fait de fruits) sont cuisinés le plus souvent comme des légumes, et peuvent se conserver très longtemps. Ils revêtent des couleurs jaunes et orangers qui rappellent celles des feuilles d'automne, et adoptent des formes parfois extravagantes et amusantes.

Les cucurbitacées font désormais partie du folklore de l'automne, avec leur égérie, la citrouille, qui arborent ses plus belles dents à la célèbre fête d'Halloween aux Etats-Unis.

En cuisine

Cuisiner les cucurbitacées est d'une simplicité enfantine. Tout d'abord, sachez que dans la plupart des recettes, on peut remplacer un fruit par un autre. Les courges ont presque toutes une petite saveur sucrée qui permet de les cuisiner aussi bien comme des légumes qu'en gâteaux, sans avoir à rajouter beaucoup de sucre d'ailleurs ! Elles peuvent devenir tour à tour des gaufres, des beignets, et même des confitures.

Mais là où elles excellent, c'est du côté des veloutés. Leur saveur onctueuse se marie parfaitement avec des lardons, de la crème, ou même des châtaignes.

En tartes salées, au four et en gratins, n'hésitez pas à les agrémenter de fromage comme du parmesan, du comté, de la fêta. Elles aiment aussi être farcies, avec un peu de viande, et saupoudrées de fromage râpé.

Vous pouvez en outre les consommer sans modération : les courges contiennent peu de calories !

Notre astuce : récupérez les graines de courges, vous épaterez vos invités à l'apéritif. Il suffira de les rincer, puis de les blanchir 5 minutes dans l'eau bouillante et de les égoutter. Une fois grillées à la poêle, ajoutez du sel et des épices : le tour est joué !

Le potiron

C'est la star des cucurbitacées. Parce que c'est lui qui a le plus de saveur ! On a tendance à le confondre avec sa cousine la citrouille à cause de sa forme et de sa couleur orange vif. Or, sa chair est bien plus douce et savoureuse. Sucré ou salé, le potiron se décline aussi bien en soupe, purée, flanc ou tarte...

Le potimarron

Egalement appelé courge Hokkaïdo, le potimarron est très apprécié pour sa saveur si particulière qui rappelle la châtaigne, d'où son nom ! Très simple à préparer, sa peau est également comestible. Onctueux en potage, on peut y ajouter quelques épices comme de la cannelle, du gingembre ou de la muscade.

La courge butternut

On la surnomme également "courge musquée" ou "doubeurre". La courge butternut ressemble à une grosse poire de couleur crème. Sa chair jaune orangé est très tendre et rappelle le goût du beurre noisette. On en fait de délicieuses soupes, des gâteaux, des gratins...  

La courge spaghetti

Sa chair n'a que peu d'intérêt mais elle a le mérite d'être originale, car après cuisson, elle se décompose en filaments, d'où le nom de spaghetti. Elle cuit entière au four ou au bouillon. On récupère ensuite les filaments pour les cuisiner façon spaghetti, avec de la crème une sauce tomate, et même à la bolognaise !

La courge patidou

Cette courge à la peau blanche et verte présente une chair jaune orangée, ferme et sucrée, au goût de châtaigne et de noisette. Elle se cuisine farcie, râpée ou en soupe.

Le pâtisson jaune ou blanc

Cette courge à la forme étonnante ressemble à un gros disque tombé à plat et bombé. Très légèrement sucré, son goût rappelle celui de l'artichaut. Elle se consomme crue ou cuite, et adore être farcie, sans oublier d'y ajouter des épices pour en relever la saveur.

Potirons et cucurbitacées, bon pour la santé

Les courges contiennent beaucoup de bêta-carotène, un antioxydant puissant très présent aussi dans la carotte, qui leur donne cette couleur orangée.

Elles sont également une source de vitamines B2, B5, C et E. Elles contiennent du fer, du magnésium, du phosphore, du potassium, du zinc, du cuivre, du manganèse et sont riches en acides gras insaturés.

Excellentes contre les problèmes intestinaux, elles sont bénéfiques pour les personnes présentant des risques cardiovasculaires, de par leur faible teneur en graisse.

Pour bien choisir une courge, sachez qu'elle doit être ferme, lourde, sans tâches ni moisissures.

Jardiner les potirons et cucurbitacées

Vous pouvez semer vos cucurbitacées directement en pleine terre, une fois les gelées passées. Prévoyez beaucoup d'arrosage à la plantation et soyez généreux en compost. Vous pouvez même les planter directement dans le compost ! La récolte se fait chaque mois après la plantation ou le semis et à pleine maturité en automne.

Les courges se conservent par la suite relativement bien. Si elles sont suffisamment bien protégées de la lumière, elles peuvent tenir 6 mois en cave à une température de 10 à 15°C. Sachez par ailleurs qu'il n'est pas nécessaire de les conserver au réfrigérateur. La chair peut facilement être congelée.

Les cucurbitacées n'ont à présent plus de secret pour vous ! Par quelle courge vous laisserez-vous tenter ? Et quel sera le menu ? Gratin de potiron, soupe de potimarron ou patidou farci ? Bon appétit !  

Retour aux conseils
Ces sujets peuvent également vous intéresser :
  • Jardin extérieur
    Jardinage bio et engrais naturel

    Quelques gestes simples et des techniques qui sont de vraies alternatives pour cultiver des produits sains et de qualité !

  • Jardin extérieur
    15 bons tuyaux pour économiser l’eau dans votre jardin

    Il est possible de concevoir son jardin pour qu'il soit économe en eau. HomeServe vous donne ses bons tuyaux !

  • Jardin extérieur
    Limiter l'arrosage du jardin

    Vous voulez réduire la consommation en eau de votre jardin ? HomeServe vous présente 6 outils indispensables à installer dans votre jardin.