Faire son compost

Retour aux conseils

Le recyclage de vos déchets, c’est toute l’année ! Et en hiver, pourquoi ne pas profiter du temps libre que vous laisse votre jardin pour fabriquer votre propre compost ?

Quel que soit le système de compostage que vous choisirez, qu’il soit intérieur à votre logement, ou au contraire à l’extérieur, le compostage vous permettra de réduire efficacement vos déchets, tout en préparant une substance hautement nutritive à destination de vos plantes pour le printemps !

Vous ne savez pas comment fabriquer votre compost ? Notre expert HomeServe vous guide étape par étape : parce que c’est grâce à des gestes simples comme celui-ci que nous préservons au quotidien notre planète.

Comment choisir son composteur ?

Fabriquer son compost en tas

Comme son nom l’indique, faites un tas avec vos déchets organiques à l’air libre. Quels déchets ? Les restes alimentaires, les épluchures, et même vos coquilles d’œuf ! C’est certainement le système de compostage le plus économique, mais cependant le moins esthétique !

Notre astuce : n’hésitez pas à construire un abri pour votre compost. Vous le protègerez des intempéries et vous limiterez son accès aux animaux comme les chiens, les chats, et tous les petits rongeurs.

Fabriquer son compost dans un bac

Quel que soit le matériau dont sera constitué votre bac, c’est un système de compostage plus esthétique, et pour cette raison, plus utilisé.

Attention : c’est aussi un système de compostage plus coûteux, et qui nécessitera plus d’entretien, notamment pour aérer votre compost. Un bac à compost coûte entre 30 et 200€ en fonction des modèles. En utilisant un aérateur à compost une fois par semaine,  vous accélèrerez le processus et éviterez les odeurs désagréables !

Fabriquer son compost dans un composteur rotatif

Grâce à la manivelle dont il est équipé, vous pourrez aérer plus facilement votre compost qui nécessitera donc moins d’entretien. De plus, votre compost se fabriquera plus rapidement !

Mais c’est un système plus cher et qui nécessitera l’utilisation en une seule fois de tout le compost que vous aurez fabriqué. Un bac à compost rotatif vous coûtera entre 90 et 600€ en fonction des modèles.

A savoir : quel que soit le système que vous allez choisir, il vous faudra entre 4 et 6 mois avant d’obtenir un compost de qualité utilisable dans votre jardin !

Les 5 caractéristiques d’un bon bac à compost

Quelle taille pour un bon bac à compost ?

La taille du bac dépend de la taille de votre jardin et du nombre de personnes dans votre foyer :

  • Comptez 1 litre par m2 de jardin,
  • Ajoutez 150 litres par personne présente dans le foyer.

Vous obtiendrez ainsi le volume que devra avoir votre bac.

Pensez à l’aération de votre bac !  

La ventilation est une caractéristique essentielle d’un bon bac à compost, car elle permet d’éviter un trop-plein d’humidité. Il faut donc que votre bac dispose de trous, sur les côtés et au fond, pour permettre sa bonne aération !

Quelle forme ?

Choisissez un bac ni trop haut, ni trop étroit, pour que vous puissiez facilement aérer votre compost.

Quelle matière ?

Les bacs en PVC sont certainement les plus pratiques, et ceux qui permettent un compostage de vos déchets plus rapide. En contrepartie, ils ne sont pas les plus esthétiques pour votre jardin. Il vous en coûtera entre 30 et 600€ en fonction du volume et du modèle.

Si vous souhaitez un bac à compost qui s’intègre harmonieusement dans votre jardin, optez pour un bac en bois ! Comptez pour un composteur en bois de 50 à 350€ en fonction de son volume et du modèle.

Votre composteur d’intérieur ou vermicomposteur

Vous ne disposez pas de jardin ou vivez en appartement, et vous souhaitez fabriquer votre compost à l’intérieur de votre logement ? C’est tout à fait possible grâce à un vermicomposteur, aussi appelé lombricomposteur.

Un vermicomposteur ressemble à une sorte de poubelle dans laquelle des vers décomposent vos déchets organiques. Rassurez-vous ! C’est propre, sans odeur, et 100% écologique ! Un vermicomposteur coûte entre 80 et 250€, en fonction de son volume et du modèle.

Le choix de votre vermicomposteur est essentiel pour qu’il s’intègre dans votre cuisine et qu’il soit surtout pratique d’utilisation. Optez pour un système à tiroir, qui vous permettra un accès plus simple au compost le plus ancien et donc utilisable.

Notre conseil : pour les vers, n’utilisez pas de lombrics dans votre vermicomposteur ! Les vers de Californie, d’un très beau rouge, ou encore les vers du fumier, rouges, mouchetés de gris ou de jaune, vous fabriqueront un compost d’excellente qualité, sans mettre le nez dehors !

Vous pourrez ainsi facilement recycler tous vos déchets, et vos plantes d’intérieur profiteront d’un engrais totalement naturel et d’excellente qualité.

Vous voyez, ce n’est pas compliqué de fabriquer son compost en suivant les bons tuyaux de HomeServe.  Et, si vous avez besoin de plus de renseignements sur la fabrication de votre compost, n’hésitez pas : faites appel à un professionnel !

Retour aux conseils
Ces sujets peuvent également vous intéresser :
  • Recyclage
    Organiser son tri sélectif

    Contribuez ainsi à la préservation de notre environnement ! Des bons conseils pour organiser le plus facilement possible votre tri.  

  • Entretien facile
    Le grand nettoyage de printemps

    Pour garder votre en parfait état au fil des années, nous vous recommandons le grand nettoyage de Printemps !

  • Jardin extérieur
    Jardinage bio et engrais naturel

    Quelques gestes simples et des techniques qui sont de vraies alternatives pour cultiver des produits sains et de qualité !