5 conseils pour réduire l'impact des ondes électromagnétiques

Retour aux conseils

Depuis l'émergence des appareils de haute technologie, les ondes électromagnétiques ont envahi notre quotidien. Entre Wifi, 3G puis 4G, antennes relais, four à micro-ondes, et Bluetooth, impossible de leur échapper. Ces appareils étant devenus indispensables, n'est-il pas possible de simplement limiter l'impact de leur rayonnement ?

A ce jour, aucune étude scientifique n'affirme avec certitude les effets nuisibles des ondes électromagnétiques sur la santé. Toutefois, l'ANSES (Agence de sécurité sanitaire) ainsi que l'OMS soutiennent qu'elles pourraient provoquer des modifications biologiques chez l'Homme, et préconisent d'éviter l'exposition des enfants par exemple. Dans ce contexte, le principe de précaution s'impose !

Voici quelques conseils pour vous aider à vous prémunir des ondes électromagnétiques dans la vie de tous les jours et vous permettre de conjuguer en toute tranquillité technologie et santé. 

Qu'est-ce qu'une onde électromagnétique ?

Depuis quelques années, nous entendons souvent parler des ondes électromagnétiques. Mais sait-on réellement de quoi il s'agit ?

Les ondes électromagnétiques sont constituées, comme leur nom l'indique, d'un champ magnétique associé à un champ électrique. Elles oscillent entre ces deux champs selon une certaine fréquence qui leur confère puissance et énergie.

Il existe toutes sortes d'ondes électromagnétiques, dont la nature est déterminée par leur fréquence. On trouve ainsi les ondes radio, les micro-ondes, les rayonnements (X ou Gamma) et la lumière bien sûr ! Entre ces différents types d'ondes, on distingue les ondes ionisantes, comme celles du soleil, très dangereuses pour l'homme car elles sont capables de casser les liaisons atomiques, et les ondes non ionisantes comme les téléphones et la radio qui n'ont pas suffisamment d'énergie pour y parvenir.

Il faut savoir que l'homme absorbe une partie de l'énergie des ondes électromagnétiques (l'autre partie étant pour ainsi dire réfléchie). Il existe une norme permettant de mesurer le taux d'absorption par l'homme des ondes électromagnétiques présentes dans les téléphones. Elle s'appelle le DAS (Débit d'Absorption Spécifique).

Actuellement, toutes les marques ont pour obligation de faire figurer le chiffre correspondant au DAS sur leur notice (en anglais, il se nomme SAR pour Specific Absorption Rate). Il existe deux types de DAS, un DAS global et un DAS local. Sachez que le DAS global doit être de 0,08 Watt par kilogramme, et le DAS local de 2 Watts par kilogramme. Un critère à prendre en compte lorsque vous achetez un téléphone portable, mais il existe encore beaucoup d'autres manières de se prémunir des ondes.

Conseil n°1 : réduire les ondes électromagnétique du téléphone

Pour commencer, limitez l'utilisation de votre mobile lorsque celui-ci a du mal à réceptionner un réseau. En effet, les ondes sont plus fortes lorsque le terminal est en recherche d’un réseau disponible. N'hésitez pas à privilégier l'envoi de SMS.

A bannir : l'utilisation du téléphone dans la voiture. Tout d'abord, parce que vous vous exposez à un accident, mais aussi parce l'habitacle crée un effet de cage de Faraday, qui emprisonne les ondes à l'intérieur de la voiture. Autant dire que téléphoner dans une voiture revient à être littéralement bombardé d'ondes !

Figurez-vous que lorsque vous voyagez en train, les deux phénomènes sont réunis : problème de réseau et effet de cage de Faraday. A nouveau, privilégiez les SMS.

Au quotidien, veillez à ne pas garder votre téléphone en permanence sur vous. Eteignez le réseau la nuit, en enclenchant le mode avion par exemple. Et bien sûr, utilisez votre kit main libre aussi souvent que possible !

Quant aux téléphones fixes, sachez que les téléphones sans fil émettent également des ondes.  Si vous le pouvez, utilisez donc nos bons vieux téléphones filaires !

Conseil n°2 : se prémunir des ondes électromagnétiques du Wifi

Depuis janvier 2014, la loi sur les ondes électromagnétiques interdit l'utilisation du Wifi dans les crèches et garderies. Si le Wifi reste 6 fois moins puissant que le téléphone portable, il n'en reste pas moins extrêmement présent au quotidien.

De plus, aujourd'hui nous savons que nous sommes inégaux face aux ondes. L'électro-sensibilité qui touche certaines personnes se manifeste par des migraines, une irritabilité, des acouphènes, des vertiges, ou encore des palpitations. En somme, encore une fois, appliquons dès que faire se peut, le principe de précaution.

Le mieux sera bien sûr de limiter l'utilisation du Wifi à la maison, en privilégiant la connexion par câble Ethernet. Sachez par ailleurs que le Wifi est activé automatiquement sur toutes les box disponibles sur le marché. Il est donc également possible de désactiver le Wifi dans les paramétrages de votre installation.

Conseil n°3 : éviter les ondes électromagnétiques du four à micro-ondes

Le four à micro-ondes émet également des ondes qui sont censées rester à l'intérieur de l'enceinte du four. Son mécanisme consiste à provoquer une agitation des molécules d’eau qui entraine un réchauffement des aliments.

Il est prouvé que très souvent, ces fours ne sont pas étanches, surtout pour les modèles d’entrée de gamme, et que certaines ondes parviennent à rayonner à l'extérieur. Une mesure très simple consiste à s'éloigner de quelques mètres lorsque celui-ci est en marche.

Conseil n°4 : Quid des antennes relais ?

On pense souvent que le mieux pour échapper aux ondes émises par les téléphones serait de s'éloigner des antennes relais. Sachez qu'en fait, la réalité est plus complexe : plus on s'éloigne de l'antenne relais, plus le téléphone portable compense le manque de réseau. En effet, celui-ci module sa puissance en fonction du signal qu'il reçoit. L'idéal serait en fait d'augmenter le nombre d'antennes pour une meilleure répartition des connexions et une meilleure réception.

Heureusement, il existe actuellement une alternative intéressante aux antennes relais. Ce sont les femtocell, des petites antennes relais domestiques, qui permettent de partager la connexion à une box ADSL via un réseau 3G. Les femtocell ont l'avantage d'utiliser une faible puissance, donc un champ plus restreint de réception et d'émission, tout en bénéficiant d'une meilleure couverture de réseau.

Conseil n°5 : que penser des accessoires réputés anti-ondes ?

On trouve actuellement dans le commerce de nombreux accessoires censés diminuer le rayonnement des ondes électromagnétiques : pastilles et autres patchs à coller sur son téléphone par exemple. Or, il s'avère que leur efficacité n'est toujours pas prouvée. Méfiez-vous donc de ces alléchantes promesses qui ne font preuve d’aucune garantie !

Vous pourrez également entendre parler de fenêtres, de rideaux anti-ondes et de peinture carbone contenant du cuivre et de l'argent qui empêcheraient les ondes électromagnétiques de pénétrer dans le logement. Leur efficacité serait avérée. Cependant, utiliser votre téléphone dans votre logement risque dans ce cas de créer un phénomène de cage de Faraday.  

 

Maintenant vous savez qu’il est possible de diminuer l'impact des ondes électromagnétiques, et ainsi d'améliorer sa qualité de vie au quotidien. Les appareils high tech prennent une telle place dans nos vies désormais connectées, qu'il serait judicieux d'apprendre dès à présent à bien les utiliser ! 

Retour aux conseils
Ces sujets peuvent également vous intéresser :
  • Objets connectés
    Les vêtements connectés

    Avez-vous entendu parler des vêtements connectés ? Pourtant, ils arrivent en force en cette fin d'année 2014 et vont révolutionner notre manière de surveiller notre santé ! 

  • Maison intelligente
    Nest : le thermostat qui révolutionne le chauffage arrive en France, en partenariat avec HomeServe

    Avec Nest, découvrez un thermostat d'ambiance connecté et intelligent, en partenariat avec HomeServe ! 

  • Objets connectés
    Apple Watch : la montre connectée Made in Apple

    Coup de tonnerre dans le monde des montres connectées : Apple lance l'Apple Watch. HomeServe vous dit tout sur cette petite révolution !